ISO 22000 sécurité des denrées alimentaires

ISO 22000 Management de la sécurité des denrées alimentaires

La norme ISO 22000 (créée en 2005) est relative au management de la sécurité des denrées alimentaires en aidant les organismes à identifier et à maîtriser les dangers. Elle définit les exigences dont leur conformité à la norme peut être certifiée. Elle explique les moyens qu’un organisme doit mettre en œuvre pour démontrer son aptitude à maîtriser les dangers liés à cette sécurité afin de garantir que toute denrée alimentaire est sûre.

Aujourd’hui, un grand nombre des produits alimentaires traversent les frontières, il est donc indispensable pour garantir la sécurité d’appliquer la norme ISO 22000:2018, compatible avec la norme ISO 9001 : Systèmes de management de la qualité – Exigences ainsi que la norme ISO 14001 : Systèmes de management environnemental.

Les objectifs:

La norme ISO 22000:2018 permet de déployer et de mettre en place un suivi du SMSDA.
De plus, elle met l’accent sur les compétences du personnel, sur la recherche d’une veille réglementaire (nouvelles lois, normes, règlements, etc.) et sur un système HACCP.

Elle vise à faciliter la gestion de la sécurité en :
– Se référant aux guides de bonnes pratiques d’hygiène.
– Exigeant une obligation de résultats, mais en laissant le choix aux organismes sur les moyens a adopter.
– Modérant la redondance des moyens de maîtrise et en favorisant la communication entre les acteurs.
– Considérant certaines exigences particulières des clients sur la sécurité des denrées.
– Introduisant les règles de la norme ISO 22003 sur les audits de certification et de qualification des auditeurs ce qui donne ainsi confiance dans cette certification.
– Imposant un système d’amélioration continue.

Il faut souligner que la norme rappelle que « La certification d’un SMSDA n’atteste pas la sécurité ou l’aptitude à l’emploi des produits d’une organisation appartenant à la chaîne alimentaire ». Toutefois, la norme ISO 22000:2005 exige que le SMQ réponde à l’ensemble des exigences législatives et réglementaires en vigueur liées à la sécurité des denrées alimentaires par son système de management.

La norme ISO 22000 concerne…

Toute la filière agroalimentaire incluant des producteurs d’aliments (animaux y compris) et ingrédients au point de vente final en passant par la logistique (stockage/transport/distribution), les fournisseurs d’équipements, les filières travaillant sur l’emballage, le nettoyage (et les produits de nettoyage et désinfection) ou la lutte contre les nuisibles et même les cabinets de conseil et formation intervenant dans le domaine de la sécurité des aliments.

La direction s’engage…

À s’investir dans cette démarche. Elle formalise une politique de sécurité des denrées alimentaires, ainsi que des objectifs atteignables et compris par tous.

La documentation…

Est indispensable au système de management qualité. Selon la norme ISO 22000, un système documentaire est obligatoire (politique, diagramme de flux, procédures et enregistrements). Il doit définir quels documents seront nécessaires pour le bon fonctionnement de son SMQ. Tous les documents (internes et externes) devront être gérés (création, approbation, diffusion, archivage, mise à jour et destruction) selon les règles de la qualité. Les enregistrements doivent eux aussi être maitrisés et prouver l’application des consignes de l’entreprise.

Management des ressources…

De ce fait, pour permettre d’atteindre les objectifs fixés l’entreprise doit fournir des ressources:
– Matérielles.
– Humaines.
– Financières.
– Pédagogiques (la formation à l’hygiène et aux bonnes pratiques est un indispensable, tout le personnel doit être impliqué dans la démarche).

Programmes pré-requis (PRP)…

L’entreprise doit mettre en œuvre des programmes pré-requis:
Les BPH,
Les BPF.

Cela correspond aux activités mises en place étape qui précède la réalisation des analyses des dangers.

Un système efficace…

Par ailleurs, l’équipe HACCP mis en place par la direction, doit entreprendre une analyse des dangers. Cette analyse comporte sur l’identification du danger, l’évaluation et sa maîtrise.

Enfin, pour chaque danger identifié, l’entreprise doit définir un plan d’actions de maîtrise. Ces actions doivent être :

– Approuvées (traçabilité d’approbation).
– Suivies et vérifiées de façon périodique pour assurer que l’efficacité des actions.


Scroll to top